Exposition Niger-Loire, Fleuves de vie
  Imprimer la page

 


  Une série de dyptiques mettant en parallèle la vie et la géographie des deux fleuves.
 

Exposition : Niger et Loire, fleuves de vie,
Photographies de Catherine et Bernard Desjeux

La Loire et le Niger ont de nombreux points communs. Ces fleuves de sable et d’eau connaissent d’importantes variations de débit, provoquant l’alternance de crues et d’étiages. Tous deux sont à l’origine de brillantes civilisations et il est curieux de comparer les positions géographiques de Tombouctou et d’Orléans, chacun au sommet de la courbe. L’extraordinaire région du delta intérieur du fleuve Niger, au cœur du Mali, à la limite du Sahara, accueille chaque année des milliers de têtes de bétail. Les activités de la pêche, de l’agriculture ou de l’élevage montrent de grandes similitudes directement liées à la vie du fleuve. Comme la Loire en son temps, le Niger est aujourd’hui gravement menacé par la construction de barrages dont l’utilité en zone aride est contestable. La prise de conscience de ces écosystèmes exceptionnels où l’homme doit apprendre à vivre avec la nature et non contre elle, a permis un aménagement exemplaire de la Loire. cette exposition tente un parallèle en forme de trait d’union.

Photographies des livres : Au nom de la Loire et fleuve Niger, cœur du Mali éditions Grandvaux

30 dyptiques (60 photographies) 30 X40 cm, prèt à accrocher,
320 € la semaine, 960€ le mois
en complément : 17 vidéos (3mn environs) sur le fleuve Niger


 

Catherine et Bernard Desjeux (JNE) se sont pris de passions pour des fleuves et les régions qu’ils traversent. Le Niger et la Loire sont aucun doute ceux qu’ils fréquentent depuis le plus longtemps. Ils exposent une série de diptyques qui montrent que la vie le long des deux fleuves est finalement souvent identiques. Une bien belle expo.

Catherine et Bernard Desjeux sont des inconditionnels du fleuve Niger et de la Loire, alors il semble tout à fait logique qu’un jour leur soit venue l’idée de confronter des scènes de vie de l’un et de l’autre car les hommes de fleuves se ressemblent tous, les bateaux à fond plats et à voiles, aussi. Parfois ils s’éloignent de la rive pour confronter des monuments. Le château de Chambord en face à face avec la mosquée de Djenné. A première vue, c’est osé et pourtant c’est la même architecture imposante d’un pouvoir, qu’il soit royal ou religieux. Côté flore, les habitants des fleuves se trouvent confrontés aux mêmes problèmes des plantes invasives, la jussie chez nous, la salade d’eau là-bas. Lorsque les photographes s’intéressent à la faune, la correspondance est encore plus flagrante quand il s’agit de la même aigrette, l’une est en terre de nidification, l’autre d’hivernage !
par Danièle Boone (JNE)

 
EXPOSITIONS
 Noirs et blancs, miroir du je, jeux de miroir
 Instants d’années, village de Brinon-sur-Sauldre, Sologne
 Seine de vies, la culture du fleuve
 Niger-Loire du 1er au 15 juin 2013 Médiathèque Marie curie, Saint-Michel-sur-Orge
 Vaudou et Orisha, la voix des dieux. Hommage à Pierre Verger
 Exposition Niger-Loire, Fleuves de vie
 Aux pays du Berry
 Fleuve Niger, cœur du Mali
 Senegal
 Un monde à visage humain
 Méditerranées, bleu comme une olive
 Mali
 La Sologne chemin faisan ...
 J’ai droit à un cartable
 Maman !
 La nouvelle marine de Loire
 Noirs et blancs
 Touaregs
 Au nom de la Loire
 Afrique beauté
 Plateau d’images, autour du film la Genèse
EXPOSITIONS INDIVIDUELLES
 liste
EXPOSITIONS COLLECTIVES
 liste
EXPOSITIONS ACTUALITÉS
 Expositions du Moment
pied
  Contacts