Bernard et Catherine Desjeux Journalistes - Reporters - Photographes
 
Maroc, Marrakech Voyage au centre de la terre, novembre 2016
 

C’est Denis Coquard, architecte, qui nous accueille à la villa Janna dans la palmeraie de Marrakech. Janna veut dire paradis et effectivement tout y ressemble : le jardin d’abord un vaste espace qui accueille les différentes parties de ce magnifique ensemble. Magnifique car il y règne un équilibre reposant : les chambres (32 lits), l’accueil, la piscine, des terrasses, un petit théâtre et un observatoire astronomique qui bénéficie de l’absence de pollution visuelle.... partout l’œil tombe sur l’équilibre simple et reposant, pas d’agression sonore, jusqu’à la ventilation naturelle qui se fait discrète. Un léger souffle d’air assure une température adéquate, des lignes, des courbes, quelques œuvres d’art ici ou la comme des évidences.

Denis Coquard précise quelques idées reçues : la terre et le béton ont la même inertie, c’est l’épaisseur qui fait la différence, de plus la terre assure une régulation hydrique. La terre n’est pas plus fragile que le béton, il faut simplement qu’elle ait un bon entretien comme toutes les constructions, 12000 ans d’expérience nous le confirment. Il faut aussi dire que la production de béton correspond à 6% de la production de CO2 mondiale. La terre ne pollue pas, elle retourne à la terre. Le pisé est un coffrage, l’adobe une brique moulée. Il y a un principe une construction en terre doit avoir un bon chapeau (toit) et de bonnes bottes (soubassement), c’est la raison pour laquelle on assure l’étanchéité avec un film de polianne.

Le centre de formation et de développement de la construction en terre est un complexe éco-responsable qui s’est construit en 4 ans de concertation entre les différents acteurs actifs de l’écolodge Villa Janna. En 2004, Villa Janna se destinait à devenir une banale maison d’Hôtes écologique. La décision de réaliser les bâtiments en terre crue et de prendre en compte l’efficacité énergétique avec le solaire, le traitement des eaux et des déchets, les valeurs humaines et environnementales ont fait évoluer le projet pour l’ouvrir en 2014 en Ecolodge et centre de formation à la construction Terre cru, matériaux locaux et au développement durable. Le centre de la terre, implanté dans Villa Janna, s’inscrit dans une démarche de promotion au niveau international de la construction en terre crue par la formation, par la reconquête des savoirs faire et par le conseil et l’assistance technique aux Maîtres d’Ouvrages Publics et Privés, aux Maîtres d’œuvres et aux entreprises. 16é prix du projet citoyen (union des architectes)

 
 
 

© Bernard et Catherine Desjeux Journalistes - Reporters - Photographes
http://bernard.desjeux.free.fr

Retour à la page précédente